ArticleID PicAddress Subject Date
{ArticleID}
{Header}
{Subject}

{Comment}

 {StringDate}
 
 
 
 
 
 
 
ViewArticlePage
 
 
 
  • Le Prophète Muhammad (pslf) dans le Saint Coran  
  • Sendtofriend
  •  
  •  
  • Introduction

    Le prophète Muhammad paix sur lui et sur sa sainte famille est l’un des plus grands messagers de Dieu, Né en 570 après Jésus Christ cet homme vénéré fait partie des 124.000 prophètes envoyés par Dieu le très haut, mais celui-ci était l’un des plus prestigieux d’entre eux d’autant plus que Dieu lui-même éleva le statut de certains messagers par rapport aux autres comme le stipule t-on dans le saint Coran en ces termes : « Tels sont les prophètes, nous avons accordé préséance aux uns par apport aux autres. Il en est à qui Dieu a parlé et il en a élevé d’autres en degré. Nous avons donné les preuves à Jésus fils de Marie et l’avons soutenu par l’esprit saint…»1. Parmi le nombre précité des prophètes, il y a deux catégories des prophètes : Le prophète messager, autrement dit « Rassoul » ; c’est-à-dire , celui qui est porteur d’un message particulier et surtout une nouvelle loi qui conduira la société et ceux qui entrent dans cette catégorie sont appelés ‘’ULUL-AZM’’, et le prophète qui est appelé « Nabi » ; celui qui n’apporte rien de nouveau, mais ne fait que suivre ce que le précédent a pu enseigner et le prophète Muhammad (pslf) était l’un des Ulul-azm qui ne sont qu’au nombre de 5, le Coran les a tous cités. Le Prophète Muhammad est le fondateur de l’Islam, et cette religion est une doctrine qui, avec ses fidèles ne portent pas le nom de leur fondateur contrairement aux autres comme le christianisme et les chrétiens, qui s’identifient au christ et les judaïses qui s’identifient aux juifs. Tandis que l’islam que le prophète Muhammad a fondé veut dire la soumission à un seul et unique Dieu ’Allah’, et que pour devenir musulman, il est question seulement d’attester l’Unicité de Dieu et l’apostolat de Muhammad en tant que messager de Dieu. En tenant compte de cela, nous pouvons dire que le Prophète était la seule personne habilitée à recevoir la révélation du Seigneur et cela à travers l’ange Gabriel. La somme de révélations et de messages constituent le Coran Et c’est dans ce livre que nous allons ici essayer d’étudier quelques passages qui parlent de ce noble prophète, mais alors sur plusieurs domaines ayant trait à la mondialisation et surtout à l’actualité.

    Nous voulons, à travers notre thème intitulé ‘’LE PROPHETE MUHAMMAD DANS LE SAINT CORAN’’ comprendre la valeur et le niveau très élevé des expressions et langages utilisés par Dieu pour démonter : la véracité de son Prophète et notamment d’autres problèmes qui ont été traités par le Coran depuis lors mais actuellement à la une des actualités sur le plan de différentes découvertes scientifiques. Nous voulons à travers ce qui suit tenter de comprendre le Coran surtout par lui-même en tant que meilleur document et voir certains domaines qui ont été traités par ce document avant même les découvertes scientifiques par d’autres savants et finir par quelques versets coraniques abordant la personnalité du saint Prophète Muhammad dans différents aspects à l’issue desquels une conclusion s’impose.

    I. Le Coran un livre authentique et digne de ce nom.

    Aborder le Coran à ce niveau c’est juste pour offrir une opportunité à nos lecteurs afin qu’ils profitent à cet effet de ce qu’il semble ignorer dudit livre. Car le Coran contient une vaste connaissance très approfondie de telle sorte que toute personne avertie ne peut le négliger ou le contester. En effet, le Coran est considéré par tous les savants musulmans comme étant le plus grand miracle du prophète Muhammad (pslf) qui ne vise que l’esprit et l’âme dans le corps humain. Donc c’est vraiment un miracle d’ordre intellectuel, un miracle éternel qui est impérissable et qui ; jusque là, 14 siècles après continue à défier les idolâtres et les mécréants tel qu’il l’affirme lui-même en ces termes: « Si vous ne croyez pas que ce livre est céleste et envoyé par le Seigneur, essayez d’en écrire un pareil!»2 Défi repris par les musulmans qui illustre par ces versets coraniques : Dis:«Quand les hommes et les djinns se réuniraient pour produire quelque chose de semblable à ce Coran ils ne produiraient rien de pareil lors même qu’ils s’aideraient mutuellement ».3

    I.1. Le milieu où surgit le Coran.

    D’après les historiens, la ville de Hidjaz était l’une des contrées les moins développées du monde dont les habitants étaient considérés comme des sauvages. Idéologiquement parlant, cette population était des vrais idolâtres adorant les statuts en bois, en pierre et cette idolâtrie avait même atteint le sommet du sens où certains n’hésitaient pas à prendre même des fruits comme la datte pour dieu alors que pendant la période de la famine ils les mangeaient. Ces idolâtres enterraient des filles vivantes et ils appelaient les anges ‘les filles de Dieu’4 tout en donnant à Dieu une forme humaine! , l’unicité de Dieu leur était une idée tout à fait étrangère surtout au moment où le Prophète de Dieu les invitait à croire en un seul et unique Dieu qui est le créateur de l’univers, leur étonnement ne pouvait que s’accroître de plus en plus. Cependant, ce peuple vivait socialement sous les règles d’un système politique tribalisé, l’hostilité dominait l’existence journalière des arabes qui avaient pris goût au meurtre, au sang et au vol. Mais dans la ville la plus importante, la Mecque, on pouvait trouver à peine une poignée de gens capables de lire et d’écrire ; les savants et les lettrés étaient très rares et presque inexistants. C’est dans un tel milieu très reculé et très inculte qu’apparut un homme Analphabète qui jusqu’à l’âge de 40 ans n’était pas à mesure de lire mais qui apporte un livre si riche comme le Coran avec un enseignement qui plus tard les plus grands savants du monde se mettront en activité pour essayer de commenter. Et le Coran, C’est le livre dans lequel nous voulons ici découvrir quelques versets parlant de ce noble prophète qui est le dernier des messagers et le sauveur de l’humanité. L’image que le Coran donne à ce monde de l’existence et du système y relatif s’affirme d’être calculée et précisée. La forme la plus parfaite du monothéisme est démontrée dans le Coran ainsi que le secret de la création de l’Univers, entre autres la création des cieux et de la terre, des planètes, du soleil, des étoiles, et des astres. Il faut dire que les textes et les discours coraniques s’adressent parfois à la raison et à l’intellect de l’homme et cela, tout en dévoilant le secret de la création des cieux et de la terre, des montagnes, des animaux, de la pluie, du vent, du corps, de l’esprit. Quand le Coran veut parler des attributs de Dieu? Il choisit toujours les expressions les plus adéquates et les plus profondes par exemple : « Rien ne lui ressemble…»5 et voila encore dans un autre passage il dit: « Il n’y a qu’un seul Dieu. Rien n’est caché à ses yeux ; il voit tout ; il est clément et Miséricordieux il n’y a que Dieu, il est Roi Saint, Sauveur, Gardien, Prédominateur, Victorieux, Suprême. Gloire à Dieu ! Et loin de Lui ce que les humains lui attribuent ! Il est le Dieu Créateur et Formateur Il a tiré tout du néant. Les plus beaux noms sont ses attributs. Tous les êtres dans les cieux et sur la terre célèbrent ses louanges.»6 Et le même Coran donne de bonnes expressions lorsqu’il s’agit de la science telle que : «Quand tous les arbres deviendraient des plumes, Quand Dieu formerait de sept mers un océan d’encre, les paroles de Dieu ne seraient point épuisées. Il est puissant et sage.7» Le Coran parle aussi de la résurrection où il répond aussi aux polythéistes et autres « Réponds-leur ! Celui-là les fera revivre, qui les produit la première fois celui qui sait tout. Celui qui vous fait jaillir les feuilles d’un arbre vert dont vous allumez vos feux ; Celui qui a créé les cieux et la terre n’est-il pas capable de créer des êtres pareils à vous ? Oui ; sans doute: il est le créateur savant. Quel est son ordre ? Lorsqu’il veut qu’une chose soit faite, il dit. Et elle est8 » De ce qui précède nous pouvons dire que la connaissance du Coran dans le fait, démontre que ce document divin a une telle richesse qu’en comparaison avec d’autres surtout lorsqu’on le compare avec d’autre comme la bible et les évangiles on peut remarquer ici que ce que le pentateuque dit de la création de l‘ homme diffère qualitativement de la version Coranique. C’est pourquoi, le prophète Muhammad (pslf) a dit :’’Le Coran est une richesse dont la pauvreté n’y est pas. Et il n’y a pas des richesses en dehors du Coran’’.

    I.2.Le Coran et les Découvertes scientifiques.

    Le Coran n’est pas un livre des sciences naturelles, encore moins un livre de Mathématique ou de psychologie. C’est pourtant, un livre qui est là pour la guidance et l’éducation de l’homme. Dans ce même ordre d’idée, nous trouvons tout ce qui a un rapport avec l’orientation et à la formation des êtres humains. C’est pour dire que ce livre n’est pas non plus une encyclopédie des diverses sciences mais une œuvre très illuminée à la fois, par la faveur divine et la pureté ; c’est aussi un livre d’éthique et de législation visant à orienter l’homme et régler l’ordre social. En effet, le Coran se réfère parfois aux sciences naturelles ou aborde les secrets de la création, la merveille de l’existence notamment dans ses paroles qui abordent l’Unicité divine, il découvre les secrets de la création et révèle des faits qui étaient jusque là inconnus même pour les savants de cette contrée. Il faut dire que l’ensemble des propos concernant ces questions qui sont à caractère scientifique constituent alors ce que nous pouvons appeler « Les Miracles scientifiques du Coran ».

    I.2.1 Le Coran et la loi de la pesanteur.

    La loi de la pesanteur appelée autrement la loi de la gravité est une découverte d’un célèbre savant physicien anglais connu sous le nom de Monsieur Isaac NEWTON. Il est dit que NEWTON était assis un jour sous un arbre ; il vit tomber de celui-ci une pomme venant d’une branche. Cet événement lui fit réfléchir pendant plusieurs années environ : Quelle est la force qui a attiré la pomme vers le bas ? Et pourquoi la pomme n’est-elle pas montée au ciel ? Finalement il découvrit la loi de la gravitation : « Les corps s’attirent réciproquement, proportionnellement à leur masse et inversement au carré de leur distance9. » A Partir de cette découverte que les savants ont pu découvrir le système solaire et l’organisation céleste ; ou encore le mouvement des planètes autour du soleil donc les causes de leur gravitation et de leur mise sur orbite. Et voila grâce à cette découverte on s’aperçut qu’une force mettait en mouvement avec une précision extrême, les diverses planètes de l’espace. Par ailleurs, selon Monsieur NEWTON, la rotation d’un corps ne lui donne que la force centrifuge qui s’oppose à la loi de la gravitation, force centripète c’est-à-dire, entre les forces d’attraction et de répulsion et compte tenu de masse et distance, un équilibre s’installe qui va permettre au corps en rotation de demeurer sur son orbite. Pourtant, mille ans avant Monsieur NEWTONE, le Coran avait déjà évoqué un certain mouvement qui n’est autre que celui là qui sera organisé par un système céleste. « C’est Dieu qui éleva les cieux sans colonnes visibles et s’assit sur son trône il a soumis le soleil et la lune. Chacun de ces astres poursuit sa course jusqu’à un point déterminé, il imprime le mouvement et l’ordre à tout ; il fait voir distinctement ses merveilles, peut-être finirez-vous par croire fortement qu’un jour vous verrez votre Seigneur10 » En outre, il est dit que l’imam Riza rapporte dans un récit que ‘’Dieu ne se réfère t-il pas à des colonnes invisibles ? Il y a par conséquent une colonne mais vous ne l’apercevez pas’’. Et aussi tous les traducteurs avec leurs écoles confondues sont unanimes pour dire ; d’une manière la plus simple et concrète que l’expression ‘’colonne invisible ‘’ c’est tout à fait la loi de la pesanteur. Dans un autre récit rapporté par l’imam Ali bin Abi talib ; le commandeur des croyants (que Dieu l’agrée) où la loi de la gravité est évoquée : ‘’Ces étoiles célestes sont pareilles aux cités terrestres ; chaque cité-étoile communique avec une autre cité-étoile par l’intermédiaire d’une colonne de lumière ‘’. Mais actuellement la plu part des astronomes pensent qu’il existe des millions d’étoiles habitées par des créatures vivantes, malgré cela, même si toutes demeurent encore méconnues, elles prouvent la justice des opinions émises par l’islam qui est la seule et vraie religion qui a droit d’être suivie par l’humanité entière avec, sans toutefois oublier, la personnalité la plus noble et exceptionnelle de son fondateur qui est le Prophète Muhammad (pslf).

    I.2.2. Le mouvement de la rotation terrestre autour du soleil dans le Coran.

    Il est vrai et connu par tous qu’un savant Italien au nom de GALILEE fut le premier à découvrir le mouvement de la rotation de la terre et cela fut presque au 16ième siècle. Jusque là les savants considéraient que la terre est le berceau de l ‘univers et que tous les astres tournent autour d’elle. Et l’on connaît les chimères de Galilée avec l’église Catholique. Il fut contraint de se rétracter et de rejeter son hypothèse scientifique. Pourtant plus tard d’autres savants confirmèrent sa découverte, et voilà qu’aujourd’hui c’est un fait prouvé par les vols spatiaux11 La terre dans un mouvement de rotation effectuait un trajet autour du soleil. En résumant ce point, nous disons ici que les opinions précédentes prévalent dans l’intellect des plus grands savants et réputés du monde et cela pendant plus de 1500 ans. Et pourtant que la révélation Coranique l’aurait déjà mis en question depuis lors, par exemple : dans la sourate‘la fourmi’, où une référence par rapport à la rotation terrestre où Dieu le très haut stipule en ces termes : «Tu verras les montagnes que tu crois solidement fixées, marcher comme marchent les nuages. Ce sera l’ouvrage de Dieu qui dispose artistiquement toutes choses. Il est instruit de toutes vos actions12 » Naturellement parlant, dans le verset qui précède on parle du mouvement de montagne et considérer comme immobile et leur mouvement est comparable à une marche très silencieuse et rapide des nuages. Ici, il faut dire que lorsqu’on parle du mouvement de montagnes on peut sous-entendre celui de la terre tant bien de la rotation autour d’elle-même qu’autour du soleil. Surtout que cela fut dans une époque où personne ne visait encore évoquer cette réalité scientifique, et les textes coraniques rejettent l’opinion fixiste qui faisait de la terre le berceau ou le centre de l’univers et avance une hypothèse étonnante, une découverte très miraculeuse. Et les gens se mettent à s’étonner surtout quand on sait que ces propos sortent de la bouche d’un Homme illettré, qui n’a pas étudié, élevé dans un milieu sous-développé et arriéré. Ce fait prouve encore une fois de plus la légitimité du livre céleste qui est sans doute le saint Coran.

    II. Le Saint Coran parle du Prophète Muhammad (pslf).

    Le Coran est une révélation confiée exclusivement au prophète Muhammad (pslf) et tout ce qui s’y trouve est un discours direct de la part de Dieu, le tout-puissant, vers le saint prophète Muhammad par l’entremise de l’ange Gabriel qui apparaissait habituellement sous une forme physique pour transmettre cela au prophète. En effet, Le prophète Muhammad (pslf) a vécu pendant63 ans, avant qu’il ne quitte ce bas monde il a reçu sa première révélation à l’âge de 40 ans l’âge auquel il commença son apostolat et c’est à la 23ème année que Dieu mit fin à sa révélation ainsi le prophète Muhammad a bien accompli son devoir jusqu’à ce qu’il recevra sa toute dernière révélation où Dieu dit : « Aujourd’hui j’ai parachevé votre religion et j’ai mis ma grâce sur vous et j’ai choisi l’islam pour vous comme religion13 ». Il faut dire alors qu’après ce verset il n’y a pas eu d’autre jusqu’à ce que le prophète de Dieu rende son âme auprès de celui qui lui avait donné la vie. De ce qui précède, si le Coran parle du prophète il faut exclure l’étape de sa mort car le Coran était déjà achevé pendant que le prophète vivait même, alors il est évident que les obsèques de son inhumation ne s’y trouve pas car après lui personne d’autre ne pouvait ajouter ou recevoir une moindre révélation de la part de Dieu et l’ange Gabriel ne pouvait plus apparaître jusqu’aux derniers moments de l’existence de l’être humain.

    II.1.La légitimité du Prophète Muhammad (pslf).

    Il est vrai et sans doute que l’on peut juger une personne à partir de ce qui sort de sa bouche. Ce principe doit de même être observé, nous disons la même chose pour celui qui se dit Prophète et cela en ajoutant quelques points aussi importants qui nous permettront de juger l’authenticité et la véracité de celui-ci. Tout cela peut aider notamment à comprendre que ce prophète ne dit surtout pas une invention d’un imposteur. Par ailleurs, à part les miracles car un vrai prophète nous allons tenir compte et étudier s’il présente les aspects suivants14 :
    1.Les caractéristiques morales et références sociales dudit Prophète.
    2. Conditions socioculturelles du milieu de la prédication
    3.Conditions temporelles et générales.
    4. Les contenus de la prédication prophétique.
    5. Les programmes et moyen de réalisation de programme
    6.L’effet social produit par la prédication prophétique.
    7. La foi et l’esprit du sacrifice du prédicateur prophétique.
    8. L’absence de compromis avec les déviationnistes.
    9. La rapidité des effets de la prédication sur l’opinion.
    10. L’origine sociale des convertis à la soumission d’un seul et unique Dieu (islam)

    De ce qui précède, à partir des études faites sur les dix points précités, nous pouvons maintenant être assurés de la véracité de celui qui se dit Prophète. Tandis que en ce qui concerne le prophète de l’islam, il à été prouvé par tous que Muhammad était un vrai prophète car il s’identifie par tous les points précédents et il remplit toutes les conditions d’un messager de Dieu sans exception aucune. Ainsi dit le très haut : « Muhammad est le prophète de Dieu ;(lui) et ceux qui sont avec lui sont sévères envers les impies, et indulgents entre eux. Tu le vois s’incliner et se prosterner devant Dieu rechercher la grâce de Dieu et son agrément. Les reflets de la prosternation se lisent sur leur visage. Telle est leur image dans la Torah. Et leur description dans l’Evangile est comparée à une semence qui ; ayant fait sortir ses pousses ; le renforce ; elle grossit, s’affermit sur sa tige, fait la joie des semeurs ; par eux remplit de dépit les impies… 15» En faisant une simple lecture de ce verset, on comprend une autre preuve qui montre à suffisance la légitimité du prophète Muhammad et de ses fidèles et il y a tant de versets pareils mais nous n’avons cité que celui-là.

    II.2. Muhammad est le sceau des prophètes de Dieu.

    Le Prophète Muhammad est sans doute la dernière personne à accomplir la mission prophétique de Dieu et la croyance à cet enseignement est l’une des bases très nécessaires de la doctrine islamique. En effet, il est vraiment obligatoire à tout celui qui se convertit en la foi islamique de croire à l’unicité divine et la croyance en Muhammad en tant que sceau de la prophétie car ceci constitue le fondement évident pour tout musulman digne de ce nom. Et aucun croyant musulman peut croire aujourd’hui à la venue d’un autre Prophète en dehors ou après Muhammad (pslf) car c’est celui-ci à ses yeux qui avait une mission qui s’avère être la dernière et actuellement si l’homme peut parvenir à l’apogée de son évolution et en tirant des leçons à partir des enseignements islamiques l’humanité tout entière peut résoudre tous les problèmes qui les tourmentent. En outre, la loi islamique correspond à la maturité de la manière dont l’homme évolue et elle répond de la manière la plus parfaite aux besoins religieux de tous depuis que ce monde existe et aussi longtemps que l’homme vivra sur cette terre. C’est pourquoi, ici nous allons essayer de développer certains points dénotant l’authenticité de ce qui précède.

    Premièrement:

    Dans la foi islamique la croyance est une base très nécessaire donc tout celui qui se met en rapport avec des diverses communautés islamiques de la planète remarquerait que les musulmans considèrent Muhammad comme étant le dernier Messager de Dieu et cette croyance est lorsqu’on se convertit en toute conscience en islam, quand on accepte la légitimité du prophète Muhammad et ainsi il va de soi de reconnaître un caractère indispensable.

    Deuxièmement: 

    Lorsqu’on lit le Coran attentivement on peut constater, comment les versets coraniques évoquent à plusieurs reprises la fin du cycle de la prophétie à titre exemplatif nous citons : « Muhammad n’est père d’aucun de vos hommes mais il est prophète de Dieu et le sceau (le dernier) des prophètes. Dieu est omniscient16». Dans la compréhension de ce qui précède, utile de savoir que le prophète vivait avec une personne au nom de Zeyd qui n’était pas son fils légitime mais enfant adoptif. Cependant, A l’attention de l’époque appelée préislamique, parmi les arabes il y avait une coutume courante en ce qui concerne l’adoption : c’est-à-dire, on adoptait un enfant qui devenait aussitôt une personne ayant des même droits que d’autres héritiers légitimes.17 Mais l’islam en tant q’une religion divine rejeta cela en distinguant les droits d’un enfant légitime et de celui qui ne l’est pas ou qui est adoptif. Ainsi Zeyd le fils adoptif du prophète (pslf) ne fut pas considéré comme son véritable fils, contrairement avec ce que les autres disent à ce sujet. Et dans le verset précédent, Dieu s’adresse aux arabes tout en tenant compte de cette coutume. Dans ce même ordre d’idées, le saint Coran met sur le même point d’égalité la prophétie et le sceau de la prophétie donc ces deux réalités très évidentes sont liées et indiscutables. Il a parlé de « Khatem » qui signifie sceau. Or étymologiquement parlant « Khatem » (sceau) signifie mettre terme et cela dérive du mot Khatm et aussi le sens de cachet car à la fin de toutes lettres et d’autres documents on mettait toujours un cachet pour justifier la fin de ceux dernières. Par ailleurs, il est dit que le prophète voulut autrefois envoyer une lettre aux rois et dirigeants de son époque pour les appeler à se convertir à l’Islam ; on lui dira que la coutume des rois de perse en d’ailleurs était de cacheter leurs documents. Le prophète Muhammad qui jusque là ne cachetait pas ses missives ordinaires de graver la formule « La Ilaha ilallah Muhammad rassoulullah » c’est-à-dire, (Dieu et unique et Muhammad est son envoyé) sur la bague. Cet à partir de cette date là le prophète apposait ce cachet pour sceller ses lettres et commandements18.

    Troisièmement:

    Le prophète Muhammad (s.a.w) avait un bon nombre de traditions qui prouvent de la prophétie. Ainsi l’un des compagnons au nom de Jaber Ibn Abdoullah Ansari rapporte du messager de Dieu « je suis parmi les prophètes comme celui qui a construit une belle maison mais à la laquelle manque une brique. Un visiteur qui entre dans une telle maison s’aperçoit de la beauté de la demeure mais il constate qu’une brique manque. Cette brique absente c’est moi19. Par ailleurs, l’Imam Dja’far Sadiq rapporte que « tout ce que Muhammad a considéré licite est licite jusqu’au jour de la résurrection, de même que tout ce qu’il juge illicite demeure jusqu’au jour de la résurrection20 » c’est-à-dire ici que Muhammad a déjà déclaré utile parce qu’il y a certains prophètes de Dieu qui ont aboli ce que d’autres ont rendu licite après quelques moments et cela en tenant compte de la conjoncture, le milieu et l’environnement auquel ce peuple voulait. Il faut signifier ici en passant qu’il y a aussi d’autres hadiths ou récits du prophète Muhammad (s.a.w) rapportés par les chiites et les sunnites où le prophète de Dieu aurait dit à Ali Bin Abi Talib : tu es par rapport à moi comme Aaron l’était par rapport à Moïse avec une seule différence  il n’y aura plus de prophète après moi.

    II. 3. Muhammad l’envoyé de Dieu pour l’humanité tout entière.

    Dans l’introduction de notre sujet nous avons été très précis pour dire que Dieu aurait envoyé au total 124.000 prophètes et chacun d’eux avait une mission bien déterminée, à un endroit bien situé ou encore dans une contrée très précise, il n’y a eu aucun endroit où un prophète dit qu’il est messager de l’ensemble de l’humanité à l’exception du prophète de l’islam qui, lui, a cependant généralisé sans exclure l’espèce humaine dans l’ensemble. En effet, sa venue était prédite bien avant par d’autres messagers tel que Jésus, fils de Marie (que Dieu l’agréer) lorsque le Coran stipule cela en ces termes : Et rappelez-vous lorsque Jésus fils de Marie dit : « enfants d’Israël, je suis le prophète de Dieu à vous, je confirme le livre de Moïse la Torah qui est venue avant moi et j’annonce qu’après moi viendra un prophète dont le nom sera Ahmad (Muhammad)». Mais quand il vint avec des preuves, les mécréants dirent : « voilà une magie flagrante !21 » De ce qui précède, dans un autre verset, Dieu le très haut envoie son prophète à inviter à la fois les hommes sans distinction comme nous l’avons dit bien avant. « O prophète dit : «hommes je suis pour vous tous le prophète de Dieu. A lui est le règne des cieux et de la terre. Nul n’est dieu à par lui. Il fait vivre et il fait mourir. Croyez en Dieu et en son envoyé, le prophète qui avant la révélation ne savait ni lire ni écrire ou ce prophète de la communauté des croyants ou originaire de la Mecque ». Et Dieu continue dans un autre passage pour dire : « Nous t’avons envoyé avec la vérité pour annoncer la bonne nouvelle au monde et avertir (les malfaiteurs). Pas une communauté qui n’ait eu un avertisseur. 22» Et il dit encore : « Nous ne t’avons envoyé que comme annonciateur et avertisseur pour l’humanité tout entière. Mai les hommes, pour la plupart, ne savent pas. 23» Ainsi pour ne citer que ces versets, nous disons qu’il y en a tant d’autres.

    II. 4. Le nom de Muhammad dans le Coran.

    Le Coran a d’abord une sourate appelée Muhammad et en suite sur les 114 sourates que contient le coran et plus de 6666 versets environ le mot Mohammad est cité trois fois. Mais il faut dire que le prophète a plusieurs noms dont les autres se ressemblent avec les noms les plus exaltés de Dieu le très haut. Comme par exemple : « Il vous est venu un Prophète,élu parmi vous, à qui pèse lourd, de vous voir dans le mal, qui désire ardemment votre bonheur, qui est clément et plein de beauté particulière envers les croyants24 ». C’est pourquoi nous citons ici successivement les versets où se trouve le nom de Muhammad (pslf) « Muhammad n’est qu’un prophète (le sceau des prophètes), d’autres Prophètes ont passé avant lui. Quoi, s’il meurt ou s’il est tué, retournerez-vous sur vos pas ? Qui retourne sur ses pas ne nuit en rien à Dieu, mais Dieu donne une récompense à ceux qui sont reconnaissants (et persévérants sur son chemin) »  « Muhammad n’est père d’aucun de vos hommes mais il est prophète de Dieu et le sceau (le dernier) des prophètes. Dieu est omniscient». « Muhammad est le prophète de Dieu ;(lui) et ceux qui sont avec lui sont sévères envers les impies, et indulgents entre eux…25 »

    Conclusion.

    Ainsi nous disons, que le coran est un document authentique et reconnu par tous grâce à ses différents propos et discours ayant trait à plusieurs domaines dont profite l’humanité actuellement notamment les sciences : exactes, descriptibles, humaines, naturelles et j’en passe. Et tout cela a été prouvé à travers ce qui précède  et le transporteur de cet ouvrage gigantesque n’est le prophète Muhammad (pslf). Raison pour laquelle, nous avions essayé de parler aussi des certains passages qui parlent de celui là même qui en était le porteur.

    Notes de la fin.


    1 Coran sourate 2 :253
    2 Coran sourate 2 :
    3 Idem : 17 :90
    4 Nasir MAKARIM CHIRAZI p.35
    5 Coran sourate 42 :9
    6 Idem 59 :23-25
    7 Ibidem 31 :26
    8 Idem :36 :79-82
    9 Connaissance des principes fondamentaux de l’islam V3 :P.40
    10 Coran sourate 13 :2
    11 NASSER MAKAREM CHIRAZI, Connaître la prophétie ; P.41
    12 Coran sourate 27 : 90
    13 Coran sourate 5 :
    14 Texte repris dans le développement du livre ; La connaissance des principes fondamentaux de l’islam :V.2
    15 Coran sourate 48 : 29
    16 Coran sourate 33 :40
    17 Maulana Muhazab cours d’éthique 3ème partie UNICO juin 2005
    18 Nasser Makaem Chirazi, le prophétie V.2, p.53
    19 Commentaire de ce Hadith dans le livre Madjima Bayan
    20 Ossoul Kafi, V.1, p,58
    21 Coran, chapitre LXI : 6
    22 Coran sourate 35 :24
    23 Idem 34 :28
    24 Idem 9 : 128
    25 Idem 27 : 90